Actualités Tourisme du Vaucluse

Le Vaucluse en étoiles

Chaque hiver, la constellation des étoiles en Vaucluse se déplace imperceptiblement et quand de nouvelles étoiles apparaissent ici, d’autres là-bas s’effacent. Petit voyage dans la galaxie des étoiles et des Bibs Gourmands du département.

La Mère Germaine,
à Châteauneuf-du-Pape

Parmi les talents nouvellement repérés en Vaucluse, on se réjouit d’assister à la renaissance de l’emblématique restaurant de Châteauneuf-du-Pape, la Mère Germaine, où le jeune chef Camille Lacome gagne sa première étoile.

Créé en 1922 par Germaine Vion, qui ouvrit l’établissement après une carrière dans les cuisines de la Présidence de la République, ce restaurant était rapidement devenu pour tout le raout parisien l’étape incontournable sur la route des vacances. Jusqu’en 1958, on pouvait y croiser Mistinguett, Jean Gabin ou Fernandel.

Près de 100 ans plus tard, l’institution reprend vie : nouveaux propriétaires, nouvelle déco dont une immense fresque murale réalisée par l’artiste Hippolyte Romain, nouvelle terrasse avec vue, et surtout un couple de talentueux jeunes chefs qui ont exercé leurs talents dans l’institution parisienne de la Tour d’Argent, Camille Lacome aux fourneaux et Agathe Richou en pâtisserie.

Et bien sûr une carte des vins à la hauteur des attentes d’un village de la notoriété de Châteauneuf-du-Pape !

Menus à partir de 39 € le midi, 59 € le soir.

Contact Presse

Dimitri Kunchenbrod
T. +33 (0)6 08 22 18 76
d.kuchenbrod@gmail.com

Camille Lacome et Agathe Richou, La Mère Germaine

La Table à Manger, à Mazan

©Maud Delaflotte

Contact Presse

Alexandra Bottollier-Curtet
Directrice Commerciale & Communication
T. +33 (0)6 85 57 72 61
a.bottollier-curtet@epcollection.fr

Christophe Schuffenecker gagne lui aussi la 1ère étoile pour La Salle à Manger, au Château de Mazan.

En plein cœur du village, entouré des vignes en AOC Ventoux, ce château fut il y a bien longtemps une demeure du Marquis de Sade. Il est depuis 20 ans l’une des plus belles adresses du Ventoux, avec une trentaine de chambres entièrement rénovées l’an dernier par ses nouveaux propriétaires. Le nouveau chef est arrivé début 2020, déjà riche d’une première étoile décrochée à l’Alpaga, à Megève et conservée lors de son passage par I Salti, en Corse. Il réussit donc le pari de maintenir une cuisine de haut vol, aux textures et saveurs raffinées, qui met en valeur traditions et producteurs locaux.

Menus à 65 € et 95 €

Le Château de Massillan, à Uchaux

Poursuivant sa route des châteaux de Provence, le Guide Rouge a récompensé Christophe Chiavola, au Château de Massillan, dans le vignoble des Côtes du Rhône, au nord d’Orange.

Son étoile achève de faire briller un hôtel-restaurant qui a développé des équipements de très grande qualité pour répondre à une philosophie écologique exigeante. Spa bio, production d’eau chaude sanitaire avec l’énergie solaire, géothermie verticale… et surtout, un potager bio de 4000m² qui fournit le M., le restaurant de l’hôtel. Produits bio et de saison, cuisine toute en fraicheur et en contrastes, l’esprit de l’établissement se reflète dans la cuisine de ce chef en service lui aussi depuis 2020.

Contact Presse

Noëlle Réal
T. +33 (0)6 47 63 41 83
noelle.real@gmail.com

Château de Massillan (c) Vauban

Restaurant Pollen à Avignon

Contact

Mathieu Desmarets,
Restaurant Pollen, Avignon

T. +33 (0)4 86 34 93 74
contact@pollen-restaurant.fr

Enfin, le Guide Rouge a aussi très justement récompensé Mathieu Desmaret pour son restaurant Pollen, un lieu qui fait battre le cœur du vieil Avignon depuis maintenant quelques années.

Déjà jeune prodige étoilé du temps de son service à l’Hôtel d’Europe, le plus ancien établissement d’Avignon, Mathieu Desmarets a souhaité pour son propre restaurant une ambiance simple, à la fois décontractée et épurée.

Chaque soir, un menu « carte blanche » laisse libre cours à l’imagination du chef et aux produits frais, achetés aux producteurs le matin même. Réservation à l’avance indispensable pour éviter les déceptions !

Menu du midi à 30 € et « Carte blanche » le soir à 60 €

Les étoiles vertes

Cette nouvelle récompense pour les chefs les plus engagés dans une gastronomie « durable » a sacré en 2021 trois restaurants du Vaucluse : La Fenière, à Lourmarin, le Clos de l’Oustalet à Gigondas et la Mirande à Avignon.



Pour mémo, voici la liste des 15 étoilés Michelin en Vaucluse (1*) :

Côté Avignon :
La vieille fontaine (Pascal Auger), à l’Hôtel d’Europe, à Avignon
La Mirande (Florent Pietravalle), à Avignon
Pollen (Mathieu Desmarets), à Avignon

Côté Vallée du Rhône :
La Mère Germaine (Camille Lacome), à Châteauneuf-du-Pape
Le M. (Christophe Chiavola) au Château de Massillan à Uchaux

Côté Ventoux et Dentelles de Montmirail :
L’Oustalet (Laurent Deconinck), à Gigondas
La Salle à Manger (Christophe Schuffenecker), au Château de Mazan, à Mazan

 







Côté Luberon :
Les Bories (Grégory Mirer), à Gordes
Le Vivier (Patrick Fischnaller), à l’Isle sur la Sorgue
La Table de Xavier Mathieu, au Phébus, à Joucas
Le Bistrot de Lagarde d’Apt (Lloyd Tropénao), à Lagarde d’Apt
Le champ des Lunes (Michel Marini et Eric Frechon), au Domaine de Fontenille, à Lauris
La Petite maison de Cucuron (Eric Sapet), à Cucuron
L’Auberge de la Fenière (Reine et Nadia Sammut), à Lourmarin
La Closerie (Olivier Alemany), à Ansouis


Les sortants
 
Enfin, trois restaurants perdent, on l’espère temporairement, leurs étoiles : la Bastide de Capelongue, à Bonnieux, après le départ du double-étoilé Edouard Loubet, mais aussi Guilhem Sevin, à Avignon (anciennement Christian Etienne) et la Maison Prévôt, à Cavaillon, qui restent malgré tout parmi les meilleures tables du Vaucluse.