Actualités Tourisme du Vaucluse

Le patrimoine juif en Vaucluse : une histoire unique

La plus ancienne synagogue encore en activité en France, des exemples rares de bains rituels privés, des synagogues construites par des artisans plus habitués aux églises et aux chapelles, ce qui a donné lieu à des détails architecturaux pour le moins insolites… Le patrimoine juif en Vaucluse est unique et révélateur d’une histoire médiévale riche, mais tourmentée.

L’histoire des Juifs du Pape

La présence des Juifs en Provence est attestée dès le 1er siècle. En 1307, le roi Philippe le Bel chasse les Juifs de France. Le pape avignonnais Clément VI décide de les accueillir sur les terres pontificales du Comtat Venaissin. La notion de Juifs des Papes est née.

Ils sont accueillis, certes, and avec une tolérance toute relative ! Obligation leur était faite de porter un signe distinctif, leurs occupations professionnelles devaient se limiter à la friperie et l’usure. Puis, à partir du XVe siècle, ils sont contraints d’habiter les « carrières », équivalent provençal des « ghettos » italiens, fermées à chaque extrémité par des chaînes puis par des portes. Le regroupement des communautés dans quatre villes, Avignon, Carpentras, Cavaillon, et L’Isle-sur-la-Sorgue leur est aussi imposé.

C’est seulement à l’occasion du rattachement du Comtat Venaissin à la France en 1791, à la Révolution Française, que le statut de citoyen est accordé à tous. Les communautés des Juifs du Pape se dispersent alors dans les grandes villes du sud de la France.

2475-

La synagogue de Carpentras

C’est la plus ancienne synagogue de France en activité, elle a plus de 650 ans ! Certaines parties datent du XIe siècle. L’édifice, remanié au XVIIIe, est toujours un lieu de culte pour une centaine de familles. Elle témoigne de la civilisation judéo-provençale. La salle de culte offre un décor baroque du XVIIIe avec colonnes et décor en faux marbre, tandis que le rez-de-chaussée abrite les parties les plus anciennes : bains rituels, 2 boulangeries, l’une réservée au pain quotidien, l’autre à la confection du pain azyme, et une salle dédiée à Jérusalem.

Informations pratiques

Ouvert du lundi au vendredi
T. +33(0)4 90 63 39 97
www.synagoguedecarpentras.fr

2471-

Le cimetière juif de Carpentras

cimetiere-juif

Contact

Office de Tourisme de Carpentras
T. +33 (0)4 90 63 00 78
https://synagoguedecarpentras.fr/cimetiere/

Le cimetière israélite de Carpentras est le plus ancien de France toujours en activité. Il s’étend sur plus de 2 hectares ceinturés d’un haut mur de pierre, en périphérie de la ville. Le pape concède un terrain pour son usage en 1343. Aucun monument ne pouvait alors être érigé et toute inscription sur les tombes était interdite. Les premières sépultures avec inscriptions datent du XVIIIe siècle. Les grands arbres et la végétation qui a envahi les allées y apportent une atmosphère paisible et invitent à se plonger dans l’histoire en déchiffrant les noms de familles caractéristiques du judaïsme comtadin : Bédarrides, Carcassonne, Cavaillon, Milhaud, Valabrègue… Il se visite à dates fixes selon un calendrier de l’Office de Tourisme et sur réservation.

La Synagogue de Cavaillon

Au cœur de l’ancienne « carrière » juive de Cavaillon se dresse un bijou de l’art judéo-comtadin : la synagogue, aujourd’hui musée. Reconstruite au XVIIIe sur les anciens soubassements du XVe siècle, elle est composée de deux volumes superposés, reliés par un escalier extérieur. À la fois lieu de prières, d’école et d’assemblée de la communauté, elle est le témoin de la vie collective des Juifs du Pape. Son décor surprendra le visiteur par la richesse et la préciosité de son mobilier, tout à fait unique. Depuis les années 60, elle accueille le Musée juif comtadin et on y trouve de riches collections et archives issues du fonds de l’ancienne communauté juive de Cavaillon.
On pourra aussi parcourir à Cavaillon la dernière « carrière » du Comtat Venaissin, la « rue hébraïque ».

Ouvert toute la semaine sauf le mardi de mai à septembre. Fermé aussi les dimanches en hiver. Visites guidées.

5563-

La Synagogue d’Avignon

5582-

Informations pratiques

T. +33(0)4 90 85 21 24
www.aci-avignon.com/vie-cultuelle/synagogue

À Avignon, les modifications urbaines du XIXe siècle n’ont laissé que peu de vestiges des anciennes «carrières». Sur la place de Jérusalem et dans la rue Jacob, subsistent quelques maisons très élevées ainsi que la nouvelle synagogue du XIXe qui remplace celle du Moyen Age détruite par un incendie en 1845 et est toujours lieu de culte.

Les récentes découvertes à Pernes-les-Fontaines

Situé au cœur du Comtat Venaissin, Pernes-les-Fontaines a abrité au Moyen Âge une communauté juive dont la présence est attestée au XIVe siècle. Dans les années 1990, un bain juif est découvert dans l’actuel hôtel de Cheylus. De 2016 à 2018, les archéologues mettent à jour un second mikvé, et vraisemblablement un troisième, le tout à l’intérieur du périmètre restreint que constituait l’ancien quartier juif. La découverte de ces bains rituels privés est une première dans le Midi de la France, où ils sont toujours collectifs et aménagés dans les synagogues.

le saviez-vous ?

Bon à savoir

Visite de l’Hôtel de Cheylus sur réservation avec l’Office de Tourisme de Pernes les Fontaines
T. 04 90 61 31 04

mikve-cheylus-pernes

Ne manquez pas non plus, à Carpentras :

Le festival des Cultures et Musiques Juives, mi-août
http://cultures-musiques-juives-carpentras.com/

Le Festival du Film Israélien, début octobre
https://festival-laissez-passer.com/